Tchèque

Lundi 20 juin 2011

dobrý den, dobrý večer, ahoj bonjour, bonsoir, salut
jak se jmenuješ (jmenujete) ? comment t’appelles-tu (vous appelez-vous) ?
jmenuji se… je m’appelle….
odkud jsi ? z které země pocházíš ? d’où est-ce que tu es ? de quel pays tu viens ?
jsem Francouz (Francouzka) atd. je suis français(e) etc.
co děláš (děláte) ? qu’est-ce que tu fais (vous faites) ?
pracuju v pojištovně je travaille dans les assurances
jsem ženatý. jsem vdaná. je suis marié, mariée
máš děti ? tu as des enfants ?
ano, mám dva chlapce a dvě dívky oui, j’ai deux garçons et trois filles
kolik je ti (vám) let ? kolik je ti (vám) roků ? quel âge as-tu ? (avez-vous)
bydlíš u rodičů ? tu habites chez tes parents ?
kdo je ta velká štíhlá blondýnka (tmavovláska) ? qui est cette grande blonde (brune) mince ?
to je moje sestra, žena (manželka, chot’), dcera, matka c’est ma sœur, femme, fille, mère
kdo je ten mal nepříjemn tlouštík ? qui est ce petit gros désagréable ?
to je můj šéf, bratr, muž (manžel), otec (táta) c’est mon chef, frère, mari, père, voisin
jak se jmenuje ten chlapec (kluk), dívka (holka) ? comment s’appelle ce garçon ? cette fille ?
jmenuje se … nevím, nemám ponětí elle (il) s’appelle… je ne sais pas, aucune idée
promiňte, kde jsou toalety (kde je záchod) ? excusez-moi, où sont les toilettes ?
kdo jste ? kdo jsi ? qui êtes-vous ? qui es-tu ?
jak se máš ? jak se máte ? comment vas-tu ? comment-allez-vous ?
děkuji, dobře, a vy (ty) ? špatně, velmi špatně bien, merci, et vous (toi) ? mal, très mal
co nového ? učím se česky ; to je príma ! quoi de neuf ? j’apprends le tchèque ; c’est super !
chtěl bych se naučit česky (rusky, arabsky) je voudrais apprendre le tchèque (le russe, l’arabe)
(ne)mluvím dobře česky (francouzsky) je (ne) parle (pas) bien le russe
mluvíte (mluvíš) německy ? vous parlez (tu parles) allemand ?
vůbec ne ; ano, trochu non, pas du tout ; oui, un peu
chceš (chcete) s námi jíst, obědvat, večeřet ? tu veux (v. voulez) manger, déjeuner, dîner avec nous ?
s radostí ; velmi rád avec plaisir ; très volontiers
máš rád české jídlo ? myslím, že ano tu aimes la cuisine tchèque ? je pense que oui
mám žízeň ; co chceš pít ? čeho se napiješ ? j’ai soif ; qu’est-ce que tu bois ?
napil bych se piva, vína, vodky je voudrais de la bière, du vin, de la vodka
mám chut’ na pivo, na víno ; já také j’ai envie de bière, de vin… ; moi aussi
mám (máme) hlad ; nemám moc hlad j’ai (nous avons) faim ; je n’ai pas très faim
je to moc dobré ; dobrou chut’ ! c’est très bon ; bon appétit !
co bude k jídlu ? qu’est-ce qu’on mange ?
jak se řekne česky ? comment dit-on.. en tchèque ?
podejte mi, prosím, chleba, víno, pivo, sůl, cukr passez moi le pain, le vin (bière, sel, sucre) svp.
chvilku ! tady prosím une minute ! tiens, voilà
pojd’ se mnou do kina viens avec moi au cinéma
mohu vás vzít do kina ? est-ce que je peux vous emmener au cinéma ?
to záleží ; ne, to nejde (není možné) ca dépend ; non, ce n’est pas possible
proč ? protože pourquoi ? parce que
je mi líto ; na shledanou je suis désolée ; au revoir
jsem unavený (unavená) ; dobrou noc je suis fatigué(e) ; bonne nuit
miluji tě ; dej mně hubičku (pusinku) je t’aime ; embrasse-moi

Nombres 1 à 10 : jeden (jedna jedno) dva (dvě) tři čtyři pět šest sedm osm devět deset ; 11 à 19 : jedenást dvanást třinast čtrnást patnást šestnást sedmnást osmnást devatenást ; 20 dvacet 21 jedenadvacet 22 dvaadvacet… 30 třicet 40 čtyřicet ;

dizaines à partir de 50 : padesát šedesát sedemdesát osmdesát devadesát ; centaines : sto, dvě stě, tři sta, čtyři sta, pět set, šest set etc. ; 1000 tisíc

Prononciation les voyelles sont courtes (a, e, i, o, u, y) ou longues (á, é, í, ó, ú, ů, ý). Elles se prononcent ouvertes. Placée après d, n, t, la voyelle i « mouille » la consonne ; dans les autres cas, il n’y a pas de différence de prononciation entre i et y (c’est donc une difficulté orthographique ;
ě[ye] ex. anděl (évidemment, le groupe an ne représente pas une voyelle nasale comme en français) ;

diphtongue : ou [ou] ;

ch se prononce à peu près comme dans l’allemand Buch ou comme la jota espagnole (attention, dans l’alphabet, et donc dans les dictionnaires, le groupe ch est placé après h) ;

j : comme y dans Yougoslavie ; c : comme ts dans tsar ; h : comme en allemand ;

le r est roulé et peut faire office de voyelle dans des mots qui nous paraissent totalement imprononçables comme prst doigt, skrz à travers ;

le háček, sorte d’accent circonflexe renversé, permet d’écrire les consonnes : č[tsh] ex. : čaj thé ;

ř comme le groupe rj dans barjot (à condition de rouler le r) ; ex. : řeka rivière ;

š comme ch dans chat ; ex. : škoda ! dommage ! ž comme j dans jour ; ex. : žena femme ;

d’ (ou d avec haček) di dans diable ex. : ted’ maintenant ;

ň comme gn dans bagne ex. : kůň cheval ; t’ comme ti dans tiens ex. : sít’ filet

Conjugaisons Comme dans les autres langues slaves, le verbe a deux aspects : imperfectif et perfectif. Le perfectif peut être formé avec un préfixe (zpívat/zazpívat) ou en modifiant le radical (začít/začínat). Le perfectif exprime une action achevée, et son présent exprime le futur. L’imperfectif exprime une action en cours ou qui se répète dans le temps ;

ex. : snědl (inf. sníst) jsem tlustého zajíce j’ai mangé un gros lapin (càd : il n’y en a plus) ; když jsem jedl (inf. jíst) zajíce, hubená Polka mi nalévala (inf. nalévat) vodku pendant que je mangeais le lapin, une polonaise maigre me versait de la vodka

Déclinaisons Il n’y a pas d’article, mais il y a 3 genres et sept cas.

féminin neutre masculin fem. pl. masc. pl.
ma jolie femme une bonne bière un petit gros de jolies femmes de méchants hommes
nomin. má krásná žena dobré pivo malý tlouštík krásné ženy zlí muži
genitif mé krásné ženy dobrého piva malého tlouštíka krásných žen zlých mužů
datif mé krásné ženě dobrému pivu malému tlouštíkovi krásným ženám zlým mužům
accus. mou krásnou ženu dobré pivo malého tlouštíka krásné ženy zlé muže
vocat. má krásná ženo dobré pivo malý tlouštíku krásné ženy zlí muži
locatif mé krásné ženě dobrém pivu malém tlouštíkovi krásnych ženach zlých mužích
instr. mou krásnou ženou dobrym pivem malým tlouštíkem krásnými ženami zlými muži

ex. : to jsou krásné ženy ce sont de jolies femmes

život bez krásných žen za nic nestojí la vie sans jolies femmes ne vaut rien

ó ženo, proč stále mluvíš ô femme, pourquoi parles-tu tout le temps ?

obědvat s krásnymi ženami je příjemné il est agréable de déjeuner avec de jolies femmes

proč chceš mluvit s tím malým tlouštíkem ? pourquoi veux-tu parler à ce petit gros ?

Répondre à cet article

4 Messages

  • Tchèque 23 mars 09:46, par Wroblewski

    Bonjour,

    Que signifie "cink" en tchèque, je ne l’ai pas trouvé ci-dessus...

    Merci !

    repondre message

    • Tchèque 23 mars 12:14, par Mimi

      peut-être cataracte, maladie des yeux ; quel est le contexte ?

      repondre message

    • Tchèque 24 mars 09:40, par mimi

      notre référente tchèque nous précise : "cink" est une onomatopée, ("cinkat" tinter comme des flûtes de champagne)
      - désigne aussi effectivement la cataracte, terme vieilli, provenant de l’allemand, avec un usage figuré (être aveugle à quelque chose, ne pas voir ce qui va arriver)
      - et un instrument à vent en bois (également d’origine allemande).

      repondre message

      • Tchèque 24 mars 15:57, par Wroblewski

        Le contexte est le suivant. Un ami me vante un roman russe. Il termine par ces mots :

        "On y apprend aussi ce qu’est une "vache" chez les déportés en Sibérie et en cavale.
        Za vache zdorovie ! ou plutôt Cink ! comme on dit en tchèque.
        "

        Je ne vois pas trop le rapport avec un tintement (à moins que ce ne soit un genre de "tchin !" qui voudrait dire ici "prenez bien du plaisir à lire ce livre !"...), une cataracte, un mal voyant ou un pipeau, mais il doit certainement y en avoir un...

        repondre message