Poster un message

En réponse à :

Nasales

3 mai 18:49, par Michel Fagard

Je crois que vous êtes un peu optimiste sur la proportion des francophones qui distinguent ces deux nasales. Et pour ceux qui font la distinction, elle concerne surtout des mots assez rares comme alun et nerprun, qu’on ne prononce pas tous les jours, contrairement à l’article indéfini. Et le fait de pouvoir entendre et distinguer ces phonèmes n’implique pas qu’on le fasse dans la vie courante pour tous les mots.
En revanche, il est peut-être encore temps de se préoccuper de la distinction entre an et on, qui a tendance à s’estomper chez les présentateurs de radio et même chez les (...)

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document